Hotel Galleano Andora

Select a language

Best price guaranteed

Histoire

L’histoire est un des points forts de l’Hôtel et de la famille Galleano. Parce que c’est une histoire faite de passion et constance, de rêves et sacrifices. C’est une histoire qui commence au début du siècle dernier, et traverse trois générations qui ont fait de l’accueil touristique leur objectif.
Le jeune Pietro Francesco Galleano (1888 – 1975), alors âgé de dix-sept ans en janvier 1905, était parti en Argentine à bord du navire « Ravenna » ; en raison d’une combinaison à la fois extraordinaire et triste, le navire repose aujourd’hui au fond du golfe d’Andora, où il a coulé en 1917 après avoir été torpillé par un sous-marin austro-allemand. Pietro Francesco avait travaillé 6 ans en tant que préposé dans un restaurant de Buenos Aires; de retour des « Amériques », il avait acheté une petite maison à Molino Nuovo, dans la campagne d’Andora. Cette maison se transforma bien vite en auberge, avec l’aide de son épouse Agostina.

Non loin se trouvait un abri pour les chevaux des Clients de l’Auberge et pour ceux que Pietro utilisait avec la calèche et le carrosse pour transporter les personnes et la correspondance pour le compte de la Poste : c’était le début de l’histoire de l’activité de location de voitures que la famille Galleano (tout d’abord avec Pietro Francesco, puis avec son fils Angelo et pour finir son petit-fils Pietro) a associée à celle d’accueil touristique.

En 1948, la première concession de plage eut lieu: les Clients de l’Auberge profitaient du transport gratuit jusqu’à la plage d’Andora, qui accueillait encore à l’époque d’importants chantiers navals et était effleurée par des vergers de pêches.

En 1955, Angelo Galleano décida de quitter l’entreprise familiale et d’ouvrir son propre hôtel, aidé (à partir de 1959) par son épouse Flavia, qui a toujours soutenu son travail.

L’H֧ôtel Galleano a conservé la structure qui lui fut donnée en 1955 : les modifications importantes ont été réalisées à l’intérieur du bâtiment pour l’adapter aux normes législatives et répondre au goût des Clients, mais c’est à la famille Galleano que l’on doit la présence d’objets d’ameublement particuliers dans les pièces.

Au cours des années 80, la famille Galleano a construit une autre structure, l’Hôtel Al Mare, et a uniformisé les services offerts ainsi que la manière familiale et attentive de concevoir l’accueil dans les deux hôtels.

Les deux Hôtels continuent de mettre la plage (Bagni Galleano) à disposition gratuite des Clients ayant opté pour la pension complète ou la demi-pension.

Aujourd’hui, les deux Hôtels et la plage Bagni Galleano sont une des plus importantes structures du secteur de l’accueil à Andora.